MENTIONS LEGALES - PLAN DU SITE  - Dr Arnaud 46 Rue Paul RIQUET 34500 BEZIERS - TEL : 04 67 28 30 70 Réalisation © AROBATECH 2015

Angiome lie de vin

Un angiome est une malformation causée par une production

exagérée de vaisseaux sanguins.

CENTRE DERMATOLOGIE ESTHETIQUE                                    
Angiome plan (tache lie de vin° ) Il s’agit d’une  tache allant du rose pâle au rouge foncé  "lie de vin", présente dès la naissance, d’étendue et de forme variable. L’angiome plan est le plus souvent localisé de façon asymétrique au niveau du   visage ainsi   qu’au   niveau   des   bras   et   des   jambes. Il peut s’il est étendu et/ou s’il siège sur des zones découvertes causer un préjudice esthétique avec répercussions psychologiques. Sa taille augmente proportionellement à la croissance   de   l’enfant. Sa couleur s’atténue dans les premières années de la vie, se stabilise puis s’accentue à partir de 40 ans avec   apparition   de   nodules   violacés   superficiels. Indications   : Angiome   plan   unilatéral   du   visage, Angiome   plan   sur   zone   découverte   peu   étendu, Age de début de traitement : nourrisson ou petite enfance. Mauvaises   indications   : Angiome   plan   très   étendu, Angiome   plan   chez   un   patient   à   peau   très   pigmentée, Angiome   plan   du   milieu   du   visage, Angiome   plan   très   pâle, Les   hémangiomes   ou   "fraises"   :   correspondent   à   des   lésions   rouges   ou   violacées   en   relief   apparaissant   dans   les   premières   semaines   de   vie. Ces hémangiomes disparaissent totalement et spontanément dans la plupart des cas. Modalités   du   traitement   : Le   laser   utilisé Le laser YAG pulsé et KTP constitue à l'heure actuelle la technique   de   choix   du   traitement   des   angiomes plans. Il   émet   à   595   nm   avec   une   longueur   d'onde   absorbée   par   les   globules   rouges   et   des   durées   de   tirs   réglables   de   0,45ms   à   40ms   permettant   soit   un éclatement du vaisseau (photothermolyse),   soit   une   coagulation   du   vaisseau . Le   but   du   traitement   laser Le but est de provoquer, par un effet de photothermolyse (éclatement des vaisseaux), la destruction des vaisseaux sanguins   "anormaux"   qui   constituent   l'angiome. Rythme   des   séances C'est   un   traitement   long   qui   nécessite   plusieurs   séances   (passages),   avec   un   intervalle   minimal   entre   les   séances   de   deux   mois   chez   l'enfant   de   moins de 1 an et de trois mois   chez   l'enfant   de   plus   d'1   an.    La   première   séance   consiste,   après   réalisation   de   clichés   photographiques   de   l'angiome,   en   une   séance   test   permettant   d’évaluer   sur   une   petite surface la réponse au laser. Le résultat de cette séance test sera apprécié au bout   de   8   à   12   semaines. Il n’est pas possible de prévoir le nombre total de passages nécessaires (pouvant parfois dépasser 10). L’éclaircissement de l’angiome se fait progressivement mais aboutit rarement à sa disparition totale, surtout si l’angiome   est   épais. Le   traitement   doit   être   débuté   le   plus   tôt   possible   car   la   surface   à   traiter   sera   moindre   et   l’épaisseur   de   la   peau   réduite.   Le   traitement   pourra   donc   être proposé dès les premiers   mois   de   vie,   en   accord   avec   les   parents. Douleurs   durant   la   séance   laser Les impacts laser de type continu sont douloureux et peuvent   nécessiter   différents   types   d‘anesthésies   : Anesthésie   de   contact   par   crème   anesthésiante   (EMLA   ®)   appliquée   sous   pansement   occlusif   deux   heures   avant   la   séance   :   possible   très   tôt dans la vie (3 mois) ou sur de petites   surfaces. Anesthésie   tronculaire   «   bloc   »   chez   le   grand   enfant. Anesthésie générale en cas de grandes surfaces, de localisation difficile (zone des paupières) ou chez le petit enfant. Les   suites   immédiates Elles sont marquées, sur la zone traitée, par une coloration violacée (purpura) régressive au bout d’une dizaine de jours. Il   peut   s’y   associer   : Un gonflement (œdème) qui peut durer 2 à 3 jours et qui est   plus   important   dans   les   régions   péri-oculaires. De petites croûtes fines qui s’éliminent spontanément en quelques   jours   et   qu’il   convient   de   ne   pas   arracher. Quelques phlyctènes (cloques ou bulles) passagères peuvent   s’observer   occasionnellement. Soins   après   les   séances   : Des   soins   locaux   par   pulvérisation   d'eau   thermale   et   crème   apaisante   seront   à   faire   pendant   4   à   5   jours.   Un   maquillage   -camouflage   est   autorisé,   afin de permettre une vie sociale convenable. Une protection solaire par un écran total est indispensable dans   les   suites   du   traitement. Risques   : A distance, il existe un risque faible de séquelles. Ce risque est accru si de nombreux passages ont eu lieu sur la même zone. Hypopigmentation, c’est à dire peau un peu plus blanche que la normale. Ces taches blanches s'atténuent spontanément   avec   le   temps. Hyperpigmentation,   c’est   à   dire   taches   brunes   disparaissant   en   quelques   mois.   Cette   hyperpigmentation,   plus   fréquente   sur   les   peaux   foncées, est favorisée par les expositions   solaires. D’autres      types      de      cicatrices      ont      été      décrits      (atrophiques,      scléreuses,      hypertrophiques)      mais      elles      sont      devenues exceptionnelles   avec   les   techniques   actuelles. Cotation   : Elle correspond au décret publié au JO du 28 février 1998 et tient compte du type d’appareil et de la surface à traiter.
Docteur Philippe ARNAUD 04 67 28 30 70
MENTIONS LEGALES - PLAN DU SITE Dr Arnaud 46 Rue Paul RIQUET 34500 BEZIERS - TEL : 04 67 28 30 70 Réalisation © AROBATECH 2015

Angiome lie de vin

Un angiome est une malformation causée par une production

exagérée de vaisseaux sanguins.

CENTRE DERMATOLOGIE ESTHETIQUE                                    
Angiome plan (tache lie de vin° ) Il   s’agit   d’une    tache   allant   du   rose   pâle   au   rouge   foncé    "lie   de   vin", présente dès la naissance, d’étendue et de forme variable. L’angiome   plan   est   le   plus   souvent   localisé   de   façon   asymétrique   au   niveau du   visage ainsi   qu’au   niveau   des   bras   et   des   jambes. Il   peut   s’il   est   étendu   et/ou   s’il   siège   sur   des   zones   découvertes   causer   un préjudice esthétique avec répercussions psychologiques. Sa taille augmente proportionellement à la croissance   de   l’enfant. Sa   couleur   s’atténue   dans   les   premières   années   de   la   vie,   se   stabilise   puis s’accentue à partir de 40 ans avec   apparition   de   nodules   violacés   superficiels. Indications   : Angiome   plan   unilatéral   du   visage, Angiome   plan   sur   zone   découverte   peu   étendu, Age de début de traitement : nourrisson ou petite enfance. Mauvaises   indications   : Angiome   plan   très   étendu, Angiome   plan   chez   un   patient   à   peau   très   pigmentée, Angiome   plan   du   milieu   du   visage, Angiome   plan   très   pâle, Les   hémangiomes   ou   "fraises"   :   correspondent   à   des   lésions   rouges ou   violacées   en   relief   apparaissant   dans   les   premières   semaines   de vie.    Ces    hémangiomes    disparaissent    totalement    et    spontanément dans la plupart des cas. Modalités   du   traitement   : Le   laser   utilisé Le laser YAG pulsé et KTP constitue à l'heure actuelle la technique   de   choix   du   traitement   des   angiomes plans. Il   émet   à   595   nm   avec   une   longueur   d'onde   absorbée   par   les   globules rouges   et   des   durées   de   tirs   réglables   de   0,45ms   à   40ms   permettant   soit   un éclatement du vaisseau (photothermolyse),   soit   une   coagulation   du   vaisseau . Le   but   du   traitement   laser Le   but   est   de   provoquer,   par   un   effet   de   photothermolyse   (éclatement   des vaisseaux), la destruction des vaisseaux sanguins   "anormaux"   qui   constituent   l'angiome. Rythme   des   séances C'est   un   traitement   long   qui   nécessite   plusieurs   séances   (passages),   avec un   intervalle   minimal   entre   les   séances   de   deux   mois   chez   l'enfant   de   moins de 1 an et de trois mois   chez   l'enfant   de   plus   d'1   an.    La   première   séance   consiste,   après   réalisation   de   clichés   photographiques de    l'angiome,    en    une    séance    test    permettant    d’évaluer    sur    une    petite surface   la   réponse   au   laser.   Le   résultat   de   cette   séance   test   sera   apprécié au bout   de   8   à   12   semaines. Il   n’est   pas   possible   de   prévoir   le   nombre   total   de   passages   nécessaires (pouvant parfois dépasser 10). L’éclaircissement     de     l’angiome     se     fait     progressivement     mais     aboutit rarement à sa disparition totale, surtout si l’angiome   est   épais. Le   traitement   doit   être   débuté   le   plus   tôt   possible   car   la   surface   à   traiter   sera moindre   et   l’épaisseur   de   la   peau   réduite.   Le   traitement   pourra   donc   être proposé dès les premiers   mois   de   vie,   en   accord   avec   les   parents. Douleurs   durant   la   séance   laser Les impacts laser de type continu sont douloureux et peuvent   nécessiter   différents   types   d‘anesthésies   : Anesthésie   de   contact   par   crème   anesthésiante   (EMLA   ®)   appliquée sous   pansement   occlusif   deux   heures   avant   la   séance   :   possible   très tôt dans la vie (3 mois) ou sur de petites   surfaces. Anesthésie   tronculaire   «   bloc   »   chez   le   grand   enfant. Anesthésie    générale    en    cas    de    grandes    surfaces,    de    localisation difficile (zone des paupières) ou chez le petit enfant. Les   suites   immédiates Elles    sont    marquées,    sur    la    zone    traitée,    par    une    coloration    violacée (purpura) régressive au bout d’une dizaine de jours. Il   peut   s’y   associer   : Un   gonflement   (œdème)   qui   peut   durer   2   à   3   jours   et   qui   est    plus   important   dans   les   régions   péri-oculaires. De   petites   croûtes   fines   qui   s’éliminent   spontanément   en   quelques   jours   et   qu’il   convient   de   ne   pas   arracher. Quelques     phlyctènes     (cloques     ou     bulles)     passagères     peuvent   s’observer   occasionnellement. Soins   après   les   séances   : Des    soins    locaux    par    pulvérisation    d'eau    thermale    et    crème    apaisante seront   à   faire   pendant   4   à   5   jours.   Un   maquillage   -camouflage   est   autorisé, afin   de   permettre   une   vie   sociale   convenable.   Une   protection   solaire   par   un écran total est indispensable dans   les   suites   du   traitement. Risques   : A   distance,   il   existe   un   risque   faible   de   séquelles.   Ce   risque   est   accru   si   de nombreux passages ont eu lieu sur la même zone. Hypopigmentation,   c’est   à   dire   peau   un   peu   plus   blanche   que   la normale.    Ces    taches    blanches    s'atténuent    spontanément     avec     le   temps. Hyperpigmentation,    c’est    à    dire    taches    brunes    disparaissant    en quelques    mois.    Cette    hyperpigmentation,    plus    fréquente    sur    les peaux foncées, est favorisée par les expositions   solaires. D’autres   types   de   cicatrices   ont   été   décrits   (atrophiques,   scléreuses, hypertrophiques)             mais             elles             sont             devenues exceptionnelles   avec   les   techniques   actuelles. Cotation   : Elle correspond au décret publié au JO du 28 février 1998 et tient compte du type d’appareil et de la surface à traiter.
Dr Philippe ARNAUD 04 67 28 30 70